Nostalgie

Quand j’étais petite, je croyais que je ne grandirais jamais et que je ne vieillirais pas. Et j’étais désespérée car je me sentais prisonnière au milieu des adultes. Je ne m’épanouissais que dans les amitiés très vives que j’entretenais avec d’autres enfants et dans l’amour inconditionnel que je portais à ma soeur aînée.
Pourtant un jour je me suis aperçue que j’avais grandi et que j’étais libre et heureuse, mais alors j’étais déjà presque vieille dans le regard des autres.

Laisser un commentaire